voyance par pendule

La radiesthésie est un élément fondamental de la voyance, le plus généralement utilisée à l’aide d’un pendule.

Cette technique n’est pas à portée de tous car elle nécessite des dons particuliers et innés.

On apprend pas à devenir radiesthésiste, on nait doué de ce don exceptionnel et on apprend à le dominer puis à l’utiliser, tout comme je l’ai fais dans ma plus tendre enfance.

Par chance, dans mon équipe de jeunes voyants et médiums, j’ai trouvé plusieurs d’entre eux doués de ce don de radiesthésie et ais pu leur inculquer tout mon savoir pour qu’ils soient à même de vous proposer cette expérience unique qu’est la voyance par pendule, voyance particulièrement précise et détaillée qui pourra vous aider à résoudre les énigmes de votre avenir les plus tortueuses.

N’hésitez pas à consulter mon équipe pour vous faire une voyance par pendule.

Vous voulez en découvrir plus sur la radiesthésie, lisez la suite.

Étymologie :

Composé du mot latin « radius » (rayon) et mot grec « Aisthêsis» (sensibilité).

Définition :

Nom féminin.

Sensibilité hypothétique des êtres vivants à certaines radiations, connues ou inconnues.

Procédé divinatoire permettant d’exercer cette sensibilité à l’aide d’une baguette (rhabdomancie) ou d’un pendule tenus à la main.

Origines :

Nous ne pouvons réellement dater l’existence de la radiesthésie, mais nous savons qu’elle existe depuis bien longtemps dans les civilisations égyptienne, chinoise et hébraïque.

Un ancien document chinois, une gravure, datant du deuxième millénaire avant J.C, a été retrouvée.

Cette gravure représente un empereur chinois avec une baguette à la main.

L’Empereur Yu, tel était son nom, était réputé pour être sourcier et s’aider de cette baguette pour localiser les sources.

Dans l’histoire hébraïque, la baguette était l’outil dont se servait Moise pour faire jaillir l’eau en plein désert.

Ce n’est cependant, qu’au XIVème siècle, que le mot radiesthésie fut inventé.

A l’origine la radiesthésie était nommée rhabdomancie ou sourcellerie.

Deux Abbés, Abbé Bouly et Abbé Bayard lui donnèrent ce nom définitif qui ne fut officialise qu’en 1922 par l’Association Française Internationale de Radiesthésie.
A ce jour, nous pouvons définir deux méthodes de radiesthésie :

La radiesthésie physique (sourcellerie, hydroscopie, géobiologie et minéralogie) et la radiesthésie divinatoire (recherche de personnes disparues, sexe du futur enfant…).

Différents outils sont utilises en radiesthésie : la baguette, le pendule et l’antenne de Lecher.

Le Magnétisme

Étymologie :

De Magnes, ville grecque ou fut découvert le premier aimant.

Définition :

Nom masculin.

Étude physique des propriétés des aimants, des champs et des manifestations magnétiques.

Attrait puissant et mystérieux exercé par quelqu’un sur son entourage.

Origines :

L’utilisation du magnétisme était fréquente en Inde ou en Égypte, il ya déjà plusieurs milliers d’années, mais il était expérimenté par seulement quelques privilégiés tels que les prêtres, les magistrats ou encore certains médecins.

Les Hindous deviennent des maitres en la matière. Ils y associent souvent le souffle.

A partir du XVIIème siècle, Mesmer expérimente le magnétisme et se décide à l’enseigner.

Le magnétisme devient de plus en plus populaire au cours du XXème siècle grâce au docteur Axel Carel.

Prix Nobel de physiologie et de médecine en 1912, il en constate les bienfaits et en consacre quelques pages dans une de ses œuvres « L’Homme, Cet Inconnu » (1936).

Le magnétisme est un de ces dons qui se transmet de génération en génération.

pendule divinatoire

Le Pendule

Définition :

Nom masculin singulier.

Tout corps suspendu à un point fixe oscillant sous l’effet de la pesanteur.

Système servant d’instrument de détection, pour un radiesthésiste.

Origines :

Le pendule est constitue d’une masse plus ou moins lourde, suspendue a un fil plus ou moins long.

Le pendule est utilisé à des fins divinatoires par le radiesthésiste.

Les mouvements obtenus ont une signification précise.

Il existe 6 types de mouvements : la rotation horaire, la rotation non-horaire, l’oscillation simple de droite à gauche, l’oscillation simple de gauche à droite, la rotation oblique vers la droite et la rotation oblique vers la gauche.

Le pendule existerait depuis l’Égypte Antique mais son histoire reste floue.

Des boules suspendues à des cordons ont été retrouvées dans les tombeaux des pharaons, laissant à penser qu’ils utilisaient cet outil.

Des traces laissent cependant à penser que le pendule daterait de -3000 ans avant JC.

Après une longue disparition, le pendule réapparait de source sure en 1662, période du XVIIème pendant laquelle il devient l’outil préféré des chercheurs d’or de l’époque.

Le pendule devient donc un objet scientifique.

Il entre dans le domaine de l’ésotérisme au cours du XVIIIème siècle entre autre grâce à Goethe qui consacre un chapitre sur le thème du magnétisme dans une de ses œuvres (Les Affinités Électives 1809).



Le Sourcier

Définition :

Nom masculin singulier.

Celui qui prétend découvrir des sources et des nappes d’eau souterraines, voire des métaux à l’état naturel et des trésors, le plus souvent en maniant une baguette de bois ou un pendule, selon les principes de la radiesthésie.

Origines :

La sourcellerie est une technique empirique.

Certaines gravures sahariennes datant d’au moins 5000 ans av JC représente déjà cet art.

Des gravures chinoises du plus vieux sourcier connu, l’Empereur Yu, datent de la même période.

Au XXII siècle, en Europe, Martine de Bertereau et Jean du Chatelet utilisent des baguettes pour trouver des mines mais ils s’aperçoivent qu’ils ont plus de facilite à trouver l’eau.

Ces deux personnages popularisent donc la baguette pour trouver sources et nappes souterraines.

A la fin de ce même siècle, il est aussi fréquent d’utiliser le pendule.

Au XVII et XIXème siècles, l’usage de la sourcellerie est très répandu en Europe mais son activité devient quasi-inexistante au XXème.

De nos jours, il n’est pas rare de rencontrer des entreprises à la recherche d’eau, faisant appel aux sourciers.

La baguette fourchue en noisetier d’antan a bien évoluée puisqu’on la trouve aujourd’hui composée d’autres matières comme le plastique ou le métal.

Le Reiki

Reiki

Étymologie :

Du japonais « rei » qui désigne l’esprit et du chinois « ki » (prononcée « tchi »), qui désigne une des trois forces au sein de l’être humain.

Soit dans son sens doctrinal : esprit universel et énergie personnelle.

Définition :

Nom masculin.

Le Reiki une technique japonaise basée sur des soins énergétiques par imposition des mains.

Origines :

Le Reiki est une médecine douce non conventionnelle très récente.

Ses débuts datent du début du XXème siècle au Japon. Le premier homme à publier une œuvre sur le sujet est un naturopathe du nom de Mataji Kawakami.

En 1922 (peut être quelques années plus tôt), c’est un autre japonais, Mikao Usui, professeur de théologie, qui fonda et nomma le Reiki.

Il passera sa vie entière à l’enseigner.

Le Reiki fut introduit aux Etats-Unis au milieu des années 1970 et quelques années plus tard en Europe ou il n’arriva qu’au début du XXIème siècle.