Définition:

Nom masculin.

Doctrine fondée sur l’existence, les manifestations et les enseignements des esprits, le plus souvent des esprits humains désincarnés (Un humain incarné est employé comme médium entre le monde des humains et le monde des esprits lors des séances spirites.).

Origines :

Le mot « spiritisme » est créé par Allan Kardec, de son vrai nom Léon Rivail, pédagogue du XIXème siècle, qui découvre, en 1855, la pratique des tables tournantes venue tout droit des Etats-Unis.

Pendant plusieurs années, il rentre en contacte avec une multitude d’esprits et en tire un enseignement.

L’essentiel de ces conversations sont regroupées dans son ouvrage Le livre des Esprits (1857).

Au final, son œuvre regroupe les Cinq Llivres fondamentaux du spiritisme.

De nombreuses célébrités telles que Victor Hugo ou Victorien Sardou se sont laissées séduire par le spiritisme et en devinrent de fervents adeptes.

Pour les scientifiques, l’élément symbolisant le début du spiritisme date de 1848.

A cette date, 2 sœurs (les sœurs Fox) emménagèrent, avec leurs parents, dans une maison dite hantée.

Très rapidement, des bruits étranges et des coups survinrent au milieu de la nuit.

Une des deux sœurs se mit a parler à voix haute avec cet « esprit » et lui demanda de reproduire à l’identique le nombre de fois qu’elle taperait dans ses mains.

L’esprit s’exécuta.

C’est à partir de ce moment la que la mère des deux fillettes mis en place un langage codé.

Si l’esprit tapait 1 fois la réponse à la question était oui, s’il tapait deux fois la réponse était négative.

Quand la mère des deux sœurs Fox demanda à l’esprit s’il était un esprit, il tapa 2 fois.

Un demi-siècle plus tard, un squelette fut retrouvé dans la maison mais son identité n’a jamais été retrouvée.

Comment faire du spiritisme ?

Vous voulez tenter l’expérience d’une séance de spiritisme ?

Rien de plus simple, suivez les conseils.

Mais attention, une séance de spiritisme n’est pas à prendre à la légère, on ne dérange pas les esprits pour rien.

Entourez vous de personnes sérieuses et de confiance et laissez vous guidez.

La Séance peut se faire en intérieur comme en extérieur.

Il est cependant préconisé d’être dans un endroit sombre et calme.

Pensez aux questions que vous poserez à l’esprit qui se manifestera.

Si vous voulez, écrivez-les sur un papier.

Pour commencer, choisissez un maitre de cérémonie et mettez vous en conditions.

Préparez votre support.

Le mieux serait un guéridon à 3 pieds mais une table ou toute autre surface plane fera l’affaire.

Préparez de petites cartes avec sur chacune d’entre elles, une lettre de l’alphabet et les chiffres de 1 a 9.

Disposez-les en cercle sur la table.

A l’intérieur du cercle, posez deux autres cartes, une « OUI » et une « NON ».

Il vous est aussi possible de trouver une planche Oui-Ja dans une boutique ésotérique.

Pour la communication, munissez-vous d’un verre (de préférence à fond plat) retourné.

Allumer une ou plusieurs bougies blanches ainsi que de l‘encens.

Tout est prêt, enfin presque…

Avant de débuter, commencez par une petite prière qui facilitera la venue des bons esprits.

Nous y sommes.

Posez un index sur le verre et d’une voix solennelle appelez l’esprit avec cette simple phrase : « Esprit est tu la ? ».

Si rien ne se passe répétez la phrase. Après quelques minutes, le verre devrait commencer à bouger.

La première question du maitre de cérémonie sera le nom de l’Esprit.

Après cette question le maitre peut commencer à poser les questions écrites au préalable ou a la demande de l’un ou l’autre des participants.

Il est important de toujours demander si l’Esprit présent est un bon ou un mauvais esprit et de réitérer la question au fil de la séance.

Si l’esprit est un esprit négatif ou malveillant, ou s’il a tendance à devenir agressif, il est préférable de ne pas poursuivre.

Pour arrêter la Séance, dites à voix haute que vous n avez plus besoin de l’esprit et retournez le verre.

La séance est terminée, l’esprit s’en est allé, mais pensez tout de même a bien « nettoyer » la pièce pour plus de sureté, en faisant bruler de l’encens.

La Magie Blanche :

La Magie Blanche est un ensemble de rituels et d’envoutements permettant d’influencer son propre destin ou celui d’autrui.

La Magie Blanche est considérée comme étant l’oppose de la Magie Noire et sert à en contrer les effets néfastes.

Elle n’est utilisée qu’à des fins positives ou préventives.

La Magie Blanche est pratiquée par des mages qui possèdent un magnétisme particulier.

Ils peuvent à distance, par le biais d’objets, de vêtements ou de photos, modifier l’énergie et envouter une personne.

Une multitude de Rituels de Magie Blanche existent.

Ils vous aideront tous de façon positive sur un plan personnel (amour, santé, bien-être) comme professionnel.
.
La Magie Noire :

La Magie Noire est la Magie opposée à la Magie Blanche.

Elle existe depuis toujours.

De drôles de bâtons datant de la préhistoire et portant des inscriptions de la main de sorciers ont été retrouvés.

Durant le Moyen-âge, la magie noire fut placée sur les bancs des sciences occultes et condamnée par l’église qui en interdit son utilisation.

De ce fait, les sorciers et autres cultes vaudous, s’éloignèrent des villes pour consulter en secret.

Ce qui renforça l’image de mal que dégageait la Magie Noire.

De nos jours, la Magie noire est toujours pratiquée mais il est conseillé a quiconque voulant en utiliser les rituels, de faire bien attention.

La Magie Noire est une technique fondée sur des rituels appelant la vengeance mais elle n’oublie pas de signaler que l’on récolte ce que l’on sème.

L’écriture automatique :

L’écriture automatique consiste à laisser courir une mine de crayon sur une feuille blanche posée sur une quelconque surface plane.

Il est une technique associée au spiritisme.

Elle fut inventée par André breton, pendant le mouvement surréaliste qui submergea le début du XXème siècle.

L’écriture automatique inconsciente est ensuite reprise par les psychologues eux–mêmes puis par les voyants et médiums qui utilisent cette technique pour entrer en contact et discuter avec les esprits.

Tout le monde peut tenter l’expérience de l’écriture automatique.

Pour cela, il faut tout d’abord réussir à faire le plus grand vide possible dans sa tête et ne plus penser à rien.

Créez un contexte approprié autour de vous, cela vous aidera a la concentration.

Fermer les rideaux, allumez des bougies, allumez de l’encens et mettez si vous le voulez une musique de fond calme.

Il est conseillé de faire une prière personnelle avant de commencer puis de se concentrer sur un être cher disparu.

Quelques minutes plus tard, vous allez sentir comme un magnétisme dans votre bras.

Votre main se met à bouger, l’écriture automatique commence.

Au départ, vous ne verrez que des gribouillis sans aucun sens.

Armez-vous de patience, ils deviendront lettres, mots puis phrases ou formeront un dessin.

La séance peut s’arrêter a n’importe quel moment. Une fois terminée, analysez le contenu de votre feuille.

Soyez prudent, si vous vous sentez fatigué, énervé ou anxieux, il est préférable d’arrêter la séance.